9 Bordeaux Métropole

BORDEAUX MERIADECK – BORDEAUX METROPOLE

   Photo Sauvegarder Mériadeck

1 IDENTITE DU BÂTIMENT OU DE L’ENSEMBLE

Nom usuel du bâtiment : Bordeaux-Métropole                              

Variante du nom : Hôtel de la CUB – CUB                                        

Numéro et nom de la rue : rue Jean Fleuret – îlot 7                          

Ville : Bordeaux     33000       

Pays : France                                                      

PROPRIETAIRE ACTUEL

Nom : Bordeaux Métropole  

Adresse : esplanade Charles de Gaulle  33000  Bordeaux

Téléphone : 05 56 99 84 84                                                        

ETAT DE PROTECTION

Type : Situé dans le périmètre de la ville de Bordeaux inscrit au Patrimoine  Mondial de l’UNESCO                                                          

Date : 2006

Type : Plan Local d’Urbanisme de Bordeaux-Métropole

Date : 2007 – modifié en 2014 fiche B9029 – PLU décembre  2016                       

ORGANISME RESPONSABLE DE LA PROTECTION

Nom : Ville de Bordeaux

Adresse : Hôtel de Ville, Place Pey-Berland   33000 Bordeaux                                                

Téléphone : 05 56 10 20 30                                              

2 HISTOIRE DU BÂTIMENT 

Commande  

En mars 1974, la Communauté Urbaine de Bordeaux créée en 1967, commande à Jean Willerval un bâtiment dont la taille permettra d’abriter les bureaux de la métropole. Jean Willerval, architecte coordinateur de l’ensemble de l’opération de rénovation du quartier Mériadeck, fera de ce bâtiment le seul signal, une tour de 89 mètres, visible depuis toute la ville.

En 2015, la CUB prend le nom  Bordeaux Métropole.

Architectes 

Jean Willerval

Autres architectes et intervenants 

Paul Lagarde – Branko Vulvic 

Pierre Garcihe, pour le mobilier d’origine

Alain Triaud pour la restructuration de 2008

Atelier Provisoire, pour la restructuration de 2008 (étage du président de la CUB)

P. Deverne pour l’œuvre artistique au titre du 1%.

Ingénieurs 

OTH

Bordeaux Métropole   plan de situation
Bordeaux Métropole  plan de masse

Date de la commande mars 1974 – 1975

Durée du chantier 1975  – 1977

Constructions achevées : Les Citadines (Odalys), CUB, Le Ponant

ETAT ACTUEL DU BÂTIMENT

Usage 

Bureaux, accueil du public.

Etat du bâtiment 

Importante restructuration en 2008.

Maquette de la Communauté Urbaine 1989 – archives de la Métropole

Résumé des restaurations et des autres travaux conduits, avec les dates correspondantes 

1975 : le permis de construire est modifié ;  Jean Willerval obtient l’autorisation de construire 6 étages supplémentaires sur la plus haute tour, qui passe ainsi de 13 à 19 étages, soit 89,50 m NGF.

2008 : restructuration totale des bâtiments: réaménagement de tous les niveaux de l’immeuble, aménagement des étages correspondant aux « tailles de guêpe », végétalisation des toitures et du hall, création d’un jardin potager au sommet de la tour, mise en place d’une verrière sur l’atrium du restaurant, suppression des bassins autour du bâtiment, végétalisation des façades de la Salle du Conseil, remplacement de la totalité des menuiseries et façades vitrées, modification des revêtements de façade, mise aux normes incendies, avec modifications des accès extérieurs.

Plan de restructuration 2012

 L’ajout d’un escalier extérieur en façade ainsi qu’une construction en lamelles d’alu vert bronze ne paraît pas sur le permis de construire ; la Métropole reconnaît son erreur et propose un nouvel aménagement qui est accepté par les services de l’urbanisme. Malheureusement, à ce jour, les travaux n’ont pas été faits et la construction qui abrite l’escalier de secours masque totalement les perspectives entre les immeubles.

Métropole : construction illégale sur le parc
Métropole : projet de remplacement de la construction 2015
Métropole : plan de la nouvelle couverture de l’escalier 2015
Démolition du garde-corps 2012
Reconstruction du garde-corps (2012)

La totalité du mobilier d’origine du grand hall, œuvre de Pierre Gariche, conservée jusqu’alors, a été remplacée.

L’œuvre de P. Deverne appelée « tapisserie » est un panneau de lamelles métalliques de 10 mètres de long sur 2,60 mètres de haut ; elle représente la vision futuriste de l’auteur d’une ville moderne. Après avoir été  démontée et stockée dans les archives de Bordeaux Métropole pendant plusieurs années, elle a été ré-installée dans la salle des conseils.

La «tapisserie » de P. Deverne : composition poétique sur le thème « la Ville »

3 DESCRIPTION DU BÂTIMENT 

L’Hôtel de Bordeaux Métropole fait partie de l’alignement majestueux des bâtiments qui longent le parc central du quartier constitué par l’Esplanade Charles de Gaulle.

Le bâtiment se compose de 3 corps de bâtiments, la grande tour, haute de 19 étages, la tour basse, haute de 9 et 11 étages, et la Salle du Conseil.

La surface occupée est de 44 196 m2  dont 15 550 de bureaux, 1590 de salles de réunion, un logement gardien,  435 places de stationnement, un restaurant, une cafétéria, une salle de repos, une bibliothèque, un local pour les archives.

Après sa restructuration de 2008, la surface des bureaux a presque doublé et atteint 95 000 m2

Le hall d’accueil  est ouvert à la fois en rez-de-rue sur la rue Jean Fleuret et sur la dalle,  face à l’esplanade Charles de Gaulle. Il est constitué d’un imposant hall central autour duquel s’articulent les bureaux.

Le bâtiment respecte la totalité du cahier des charges alors imposé à la totalité des constructions du quartier, rédigé par Jean Willerval lui-même, en 1967, architecte coordinateur de l’opération de rénovation du quartier Mériadeck, mais il en adapte clairement certaines, dont la hauteur des constructions, ou encore le plan en croix.

D’une part, le bâtiment est la plus haute tour du quartier, avec un total de 19 étages sur dalle, rompant ainsi les limitations de hauteur imposées sur le quartier. Jean Willerval obtient en 1975 l’autorisation de porter la hauteur de la grande tour de 13 à 19 étages, mettant son bâtiment à  89,50 m NGF. Ce sera le premier IGH du quartier.

D’autre part, la notion de plan en croix est sérieusement adaptée : la tour basse correspond à l’association de 4 croix, la figure générale s’apparentant donc davantage à un bâtiment à redent qu’à l’expression claire d’une croix. La grande tour, en revanche, affiche une forme en croix, mais les murs des angles creux de la croix sont aveugles,  ignorant la justification faite par la Charte d’Athènes du plan en croix (démultiplication des surfaces vitrées).

La tour haute, se compose de 3 blocs d’étages séparés par un niveau plus étroit formant une taille de guêpe intermédiaire qui permet d’alléger la perception visuelle. Lors de la restructuration de 2008, ces espaces ont été aménagés, et des vitrages ont partiellement comblés ces vides. Positionnés en retrait, le rétrécissement de ces tailles de guêpes ne gêne pas le visuel d’origine qui  reste cependant lisible, et est parfois mis en lumière le soir venu.

Les façades sont en éléments béton préfabriqué, les poteaux intérieurs et du péristyle sont en béton banché à la planchette, coulé sur place. Les menuiseries, vitrages et teintes des bétons respectent les préconisations du cahier des charges de l’ensemble de l’opération de rénovation du quartier.

La Salle du Conseil et deux blocs de la tour basse étaient habillés d’éléments en terres cuites. Ceux-ci furent supprimés lors des travaux de rénovation de 2008 : les murs de la Salle du Conseil furent végétalisés, ceux des 2 blocs de la tour basse, recouverts de cassettes en aluminium laqué, dans des tonalités vertes.

Les espaces du rez-de-dalle, entièrement vitrés, présentaient en façade des biais à 45°. La rénovation de 2008, si elle a conservé ces grandes surfaces vitrées, les a en revanche alignées au corps du bâtiment. La totalité du rez-de-dalle a conservé sa transparence complète sur la dalle.

Le bâtiment était posé au centre de plusieurs bassins, au revêtement de pierres volcaniques. A l’exception du bassin autour de la Salle du Conseil, tous les autres furent supprimés et remplacés par des espaces plantés de végétaux.

Bordeaux Métropole

4 RAISONS JUSTIFIANT LA SELECTION EN TANT QUE BÂTIMENT DE VALEUR REMARQUABLE ET UNIVERSELLE

1 – appréciation technique 

C’est un ensemble de 3 bâtiments conçus par Jean Willerval. La tour de 89 m est visible du centre historique : Jean Willerval avait insisté pour avoir l’accord du maire sur la construction d’une tour dominant le quartier pour le situer depuis plusieurs points très éloignés (quais, boulevards), une sorte de signal  pour marquer  l’existence du nouveau quartier.  

C’est le seul bâtiment de Mériadeck dépassant 43 m NGF, et de ce fait visible des autres quartiers. Il bénéficie  dès sa construction d’un réseau de fluides permettant de le raccorder à la géothermie en 1981.

Depuis sa restructuration de 2008, le bâtiment a doublé sa surface de bureaux. La géothermie et des panneaux solaires contribuent aux économies d’énergie.

Bordeaux Métropole  –  Fiche technique
Bordeaux Métropole  –  Fiche technique

2 – appréciation sociale 

Aux côtés de l’Hôtel de Région et du Conseil Général, l’immeuble de Bordeaux Métropole fait partie des centres d’administration importants de l’agglomération.

Il y règne une très grande activité quotidienne avec plus de 2000 membres du personnel et des services accueillant du public.

Des ateliers et conférences liés au développement de la Métropole y sont organisés, ainsi que des expositions dans son hall d’accueil.

3 – appréciation artistique et esthétique 

Plus haute tour du quartier, le bâtiment s’intègre totalement à son environnement, en particulier grâce aux matériaux utilisés : panneaux préfabriqués de béton à granulats, béton banché coulé sur place, teinte des vitrages, etc.

La Tour de 89 m – 2015

Le travail de Jean Willerval sur le béton, caractéristique de ses recherches à cette époque, est très bien illustré dans le bâtiment : les matériaux constructifs restent visibles, tout comme les traces des banches, exprimées comme éléments décoratif.

Un soin particulier a été apporté sur les différents matériaux : revêtement de terre cuite, galets de pierre volcanique, habillage en inox pour les cages d’ascenseur, etc.

Chaque élément, qu’il soit structurel ou technique (bouches d’aération, escaliers, poutres en console, etc…), a bénéficié d’un dessin soigné et architectural.

Si la restructuration de 2008 a appauvri  le dessin général du bâtiment, et effacé de nombreux détails, elle en a tout de même conservé l’esprit général, en se pliant aux besoins techniques et normatifs actuels.

Photo Sauvegarder Mériadeck

Une sculpture de François Cate Pacos est installée dans ce bassin : elle évoque des étraves de bateaux de profil et de face, deux carapaces qui s’entrouvrent sous la force d’une dynamique interne. Elle est en bronze poli, mesure 5,30 m de long, 3,30 m de haut, 2 m de large et pèse 45 tonnes.

Photo Sauvegarder Mériadeck  – Maquette Archives Bordeaux Métropole

4 – arguments sur le statut canonique (local, national, international) 

L’immeuble de Bordeaux Métropole est l’une des rares tours du quartier, mais également de Bordeaux. Jean Willerval, son auteur, mais également architecte coordinateur de l’ensemble de l’opération de rénovation du quartier, a souhaité que son bâtiment soit le signalement du quartier, visible depuis toute la ville.

Inscrits dans le périmètre déterminé par Jean Royer et Jean Willerval pour la rénovation urbaine du quartier de l’hôtel de ville, les bâtiments respectent en tous points les exigences architecturales imposées.

     2015  Photographie Sauvegarder Mériadeck
2017

DOCUMENTATION / ARCHIVES

Archives écrites, correspondance, etc. …

Archives Municipales de la ville de Bordeaux,

Fonds moderne des archives municipales 538 O 1

Fonds Mériadeck de la Mémoire de Bordeaux

Le magazine  de la CUB : Flash CUB 1999

Publication EDF: Bordeaux Mériadeck Rénovation tout électrique 1980

Plaquette de présentation des locaux en 2008

PC 74 Z 0290

75 Z 0042

08 Z 0033 (A et B): modification des couleurs et de l’entrée sur rue, couverture du patio, rajout d’une structure en menuiserie alu sur une toiture.

Correspondances, plan de masse.

Le Point 15 mars 2007.

Dessins, photographies, etc…

journal  local Sud-Ouest.

PHOTOGRAPHIES ET ARCHIVES VISUELLES

Photographies et dessins récents 

Bordeaux Métropole : archives de la ville de Bordeaux, archives de Bordeaux Métropole

Photographies Sauvegarder Mériadeck

6 réflexions sur « 9 Bordeaux Métropole »

  1. Ping : cheap clonidine

Les commentaires sont fermés.